BAC PRO METIERS DE LA SECURITE 2 ANS

Le/la titulaire de la spécialité « Métiers de la sécurité » peut être employé(e) dans les différents métiers relatifs à la sécurité, à la sûreté et à l’ordre public, à la protection des personnes, des biens et de l’environnement, au secours et assistance des personnes, à la prévention des risques de toute nature, à la gestion des crises, à la surveillance et au gardiennage, au respect de l’hygiène et de la salubrité. L’exercice de ces métiers exige l’interaction et la complémentarité des divers acteurs de la sécurité. Ils font ainsi de la sécurité l’une des conditions essentielles de l’exercice des libertés individuelles et collectives conformément aux dispositions du code la sécurité intérieure.

Le/la titulaire de la spécialité exerce ses activités dans : les services publics, les entreprises publiques, les entreprises prestataires de services de prévention et de sécurité, les services internes de sécurité incendie (établissements recevant du public (ERP), immeubles de grande hauteur (IGH), immeubles de très grande hauteur (ITGH), les services internes de sécurité privée.

 

 


Qualités requises :

Qualités requises : L’exercice de ces activités nécessite :

- Une bonne appréhension de l’environnement économique, juridique, social.

- L’aptitude physique et médicale adaptée au métier.

- La connaissance des règles d’hygiène, de sécurité, de sûreté et de déontologie,

- Des capacités d’expression écrite et orale.

- La mise en oeuvre des techniques élémentaires de communication.

De plus, le titulaire de la spécialité « Métiers de la sécurité » du bac pro doit posséder, acquérir ou développer les qualités suivantes :

- Sens des responsabilités, discrétion et éthique.

- Discipline, respect de la hiérarchie, rigueur.

- Maîtrise de soi, adaptabilité et aptitude au travail en équipe.


 

L'agent de sécurité porte un uniforme sauf dans certains cas, par exemple lorsqu'il fait de la surveillance contre le vol dans un magasin. Sa tenue ne doit pas pouvoir être confondue ni avec les uniformes des agents des services publics (police, gendarmerie, pompier…) ni avec celle des salariés ou des clients. Il doit être facilement identifiable.

Il est généralement équipé d'une radio pour communiquer avec ses collègues. Il n'est pas armé. Il existe de rares exceptions lorsqu'il travaille dans une bijouterie ou une banque. Le métier d'agent de prévention et de sécurité comporte des risques. Il travaille seul et ses seules "armes" pour désamorcer des situations parfois dangereuses sont le sang-froid, une bonne dose de confiance en soi et le dialogue.

L'agent de sécurité et de prévention est obligatoirement titulaire d'une carte professionnelle remise par son employeur. Il doit pouvoir la présenter à la demande de la police ou de la gendarmerie.

Il peut travailler le jour ou la nuit. Le travail qu'il soit de jour ou de nuit est très différent. La nuit, l'agent de sécurité est seul, alors que le jour, il est soumis aux pressions des clients ou des salariés. Il peut également travailler les week-ends et les jours fériés. Le travail de nuit est très courant. 

Conditions d’admission de la formation :

Etre titulaire d’un CAP agent de sécurité ou 2nd BAC pro Métiers de la sécurité, en réorientation.

Le/la titulaire de la spécialité « Métiers de la sécurité » du bac pro est amené(e) à assurer un certain nombre de fonctions caractéristiques du champ professionnel concerné. Ces fonctions peuvent être regroupées en grands domaines :

 

Fonction 1 La sécurité dans les espaces publics et privés.

Fonction 2 La sécurité incendie.

Fonction 3 Le secours à personne.

Fonction 4a La prévention.

Fonction 4b La protection des personnes.

Fonction 4c La protection des biens et de l’environnement.

L'agent de sécurité incendie

Il s'agit d'un agent de sécurité spécialisé dans le domaine de la prévention d'incendie. Il exerce dans des immeubles de grande hauteur ou dans des lieux recevant du public qui sont soumis à des réglementations importantes en termes de sécurité.
Il fait un travail de prévention. Il effectue des rondes au cours desquelles il contrôle le bon fonctionnement des systèmes d'alarme incendie et du matériel de secours (extincteur…). Il recense également les dysfonctionnements du matériel.
En cas d'incident type malaise ou incendie, il alerte et guide les équipes de secours (pompiers, SAMU, police…). Il met alors en pratique ses connaissances en incendie et en secourisme.
Il sécurise les lieux, notamment en empêchant l'accès au bâtiment.

Le rondier

Il effectue des rondes pour détecter les problèmes éventuels. Il travaille surtout sur des sites industriels. Il surveille les endroits "stratégiques" tels que les salles informatiques pour prévenir tout risque de sabotage, vol ou incendie. Il travaille uniquement à l'intérieur des bâtimentsqu'il est chargé de surveiller.
Cependant, sur autorisation du Préfet, il peut intervenir à l'extérieur sur la voie publiquepour surveiller les bâtiments dont il est chargé et éviter les risques d'effractions, de vols ou de dégradations.
Le week-end, il a une responsabilité technique. Il est souvent chargé de veiller au bon fonctionnement des machines : surveiller la température d'un four, maintenir un appareil en chauffe...

Le rondier intervenant

Il effectue des rondes en voiture et intervient lorsqu'une alarme se déclenche. Il se rend sur place pour vérifier la nature du problème. En cas de constatation d'effraction ou de vol, il n'a pas le droit d'interpeller le suspect. Il doit d'abord alerter la police ou la gendarmerie. Puis, dans le mesure du possible et tout en veillant à sa propre sécurité, il doit empêcher l'intrus de s'échapper en bloquant, par exemple, les issues.
De même, en cas de déclenchement d'une alarme, il n'a pas le droit d'entrer dans le bâtiment pour ne pas risquer d'effacer des indices.

L'opérateur en télésurveillance

Dans un centre de réception d'alarmes, il veille à la bonne circulation des informations et à la bonne application des consignes. Dans un centre de télésurveillance, il fait de la surveillance vidéo, déclenche l'intervention d'autres agents, prévient les services compétents, suit les parcours des rondiers…

L'agent cynophile de sécurité

L'agent cynophile de sécurité fait de la surveillance accompagné de son chien. Le chien est principalement utilisé comme un élément dissuasif, il ne peut pas mordre. Il est également un soutien non négligeable pour l'agent lorsque celui-ci est confronté à une situation difficile. Pour travailler comme agent cynophile, il est nécessaire de posséder un certificat pour soi et pour son chien. L'agent et son chien passent des épreuves pour savoir s'ils peuvent exercer le métier.
Les offres d'emploi d'agent cynophile concernent des postes plus dangereux où l'agent est plus exposé.

L'agent de prévention des vols

Il est appelé également "inspecteur de magasin". Il est souvent employé directement par un magasin ou un centre commercial. Il est chargé d'éviter les vols, attentats et actes de malveillance.
Il exerce son activité à l'intérieur de l'établissement. Il peut être posté vers les caisses ou à l'accueil du magasin ou effectue des rondes dans le magasin. Il peut procéder à l'arrestation de personnes. Dans ce cas, il rend compte de la situation au directeur et rédige un rapport sur son intervention. Il peut être posté également à l'arrière du magasin où il contrôle les caméras de surveillance. Il peut aussi surveiller une galerie marchande ou un parking.
La nuit, notamment en grande surface, il peut également faire une surveillance technique, en vérifiant, par exemple, que les frigos et les congélateurs ne tombent pas en panne.

 


Remplir le formulaire de pré-inscription

Lieux de formation :

UFA LYCEE NADAR
42 RUE CHARLES MORY - 91210 DRAVEIL
Contact : Monsieur LE CRUGUEL
Tél. : 01 69 40 38 10

UFA LYCEE NADAR
GoogleMap du lieu